> Les implants mamaires
> La remontée (ou pexie) de la poitrine
> Le lifting
> La chirurgie des paupières
> La chirurgie du nez
> La chirurgie des oreilles
> La lipoaspiration
> Les abdominoplasties
> Les injections de produits de comblement
> Le BoTox
> Les peelings
Les Interventions...

Le Principe de la Clinique CARE est de proposer, en Hôpital de Jour, un certain nombre d’interventions chirurgicales et d’autres actes techniques tels que peelings, Botox ou injection de produits de remplissage.
Certaines autres interventions, plus conséquentes, nécessitent une hospitalisation de quelques jours. Les grandes abdominoplasties, le traitement des hypertrophies mammaires ou les reconstructions complexes par exemple. Dans ces cas, nous proposons de réaliser ces interventions en hospitalisation classique de quelques jours dans les cliniques et hôpitaux où nous sommes agrées.

Une majorité cependant des actes de Chirurgie Esthétique peut-être réalisée suivant le principe de la chirurgie Ambulatoire, càd l’Hôpital de Jour. Les Liftings, les lipoaspirations, les implants mammaires, les remontées de la poitrine, la chirurgie du nez, des oreilles ou des paupières, pour n’en citer que quelques-uns, relèvent du principe de l’hospitalisation d’une journée.
Voici quelques informations générales, bien sûr non exhaustives, sur un certain nombre d’interventions réalisées à la Clinique CARE.

-Haut de page-

Les Implants Mammaires...

La seule possibilité d’augmenter le volume de la poitrine est de mettre en place des Implants Mammaires. Plusieurs possibilités de prothèses (gel de silicone, liquide physiologique), plusieurs positions (sous-glandulaire ou sous-musculaire), et plusieurs abords (incision de quelques cm dans la région infra-mammaire, periaréolaire ou axillaire) sont possibles.
Au stade actuel de nos connaissances et avec un recul de plus de 40 ans, on peut rassurer les patientes et affirmer que les implants ne présentent pas de risque médical, que ce soit de maladies ou de cancer. Cependant, en raison d’une usure normale, on peut être amené à proposer un changement et la mise en place de nouveaux implants après une période de 10-15 ans.
Le choix de la forme et du volume des implants se fait bien sûr en fonction du souhait de la patiente mais aussi dépend de la forme, de l’aspect et des dimensions de la poitrine initiale. Tout n’est pas possible et il arrive parfois de devoir refuser une intervention parce que le souhait de la patiente ne correspond pas à ce que la chirurgie pourra apporter.
Cette Chirurgie, qui nécessite la présence d’un anesthésiste, se fait en hospitalisation d’un jour et est habituellement modérément douloureuse.
Il est conseillé de limiter l’activité importante avec les bras pendant quelques semaines afin de permettre aux implants de ne pas se déplacer et de cicatriser en bonne position.

-Haut de page-

La remontée (ou Pexie) de la Poitrine...

Parfois, souvent après une grossesse ou une perte de poids, la poitrine est trop descendue.
La poitrine peut être alors remontée, mais il est à ce moment nécessaire de réaliser une cicatrice autour du mamelon. Cette cicatrice arrondie est prolongée d’une autre, verticale, vers le pli inframammaire et souvent d’une cicatrice horizontale dans le pli, dont la longueur dépend de l’importance de la remontée. Ces cicatrices ne s’effacent jamais mais pâlissent fortement avec le temps, jusqu’à parfois devenir presque invisibles.
C’est une chirurgie très peu douloureuse, qui nécessite la présence d’un anesthésiste et se fait en une hospitalisation d’un jour.

-Haut de page-

Le Lifting...

Avec le temps, la perte d’élasticité de la peau et l’effet de la gravité, les tissus de la face ont une tendance à s’affaisser. Des bajoues se marquent, la peau du cou commence à pendre, les joues se creusent. Une possibilité d’améliorer cet effet du temps est de réaliser un Lifting qui consiste, après un décollement sous la peau, en une refixation des tissus profonds et un redrapage avec enlèvement de la peau excédentaire.
Le Lifting n’a cependant pas d’effet sur la qualité et la texture de la peau (voir peeling).

Les cicatrices se font habituellement au niveau de la tempe, sous le lobe de l’oreille et en arrière, dans le prolongement de la ligne des cheveux .
En raison de la possibilité d’ecchymoses au niveau du visage, une interruption de travail de 10 jours est nécessaire.
Cette intervention se fait avec l’aide d’un anesthésiste, est très peu douloureuse et nécessite une hospitalisation d’un jour.

-Haut de page-

La Chirurgie des Paupières...

L’ excès de peau, et parfois de graisse, au niveau des paupière supérieures peut rendre le regard lourd et fatigué. Une solution classique consiste, par une incision dans le pli supérieur de la paupière, à réaliser l’enlèvement de la peau et de la graisse superflues. Cette intervention ne change pas l’aspect du regard mais le rend souvent plus éclatant et éclaircit le visage.
Cette intervention se fait sous anesthésie locale et nécessite 2 heures d’hospitalisation, et 4 à 10 jours d’ecchymoses au niveau des paupières et des joues.

Pour les paupières inférieures, l’aspect fatigué peut-être dû à des poches, à un excès de peau ou aux 2 associés.
Sil l’excès des poches est associé à un excès de peau, l’intervention peut être réalisée par une incision sous les cils, qui est destinée à enlever la peau et permet d’avoir accès à la graisse des poches, qui est située plus profondément. Cette intervention peut-être réalisée sous anesthésie locale, avec 2 heures d’hospitalisation et 10 à 15 jours d’ecchymoses.

Par contre, s’il n’y a pas d’excédent cutané, ma préférence va vers une technique qui ne laisse pas de cicatrice à l’extérieur, mais qui va « aspirer » les poches par une incision invisible, à l’intérieur de la paupière. Cette technique, parce qu’il faut garder l’œil ouvert pendant l’intervention, nécessite la présence d’un anesthésiste et une hospitalisation de quelques heures. Les ecchymoses durent 4 à 10 jours.

La chirurgie des paupières est quasiment indolore.

-Haut de page-

La Chirurgie du Nez...

Une bosse nasale, une pointe de nez large, un nez trop long ou dévié peuvent bénéficier de corrections chirurgicales.
Ces interventions se font avec un anesthésiste, nécessitent un jour d’hospitalisation, et souvent un plâtre sur le nez pendant 10 jours. Une activité normale peut souvent être reprise après ces 10 jours, le gonflement étant surtout présent sur les joues mais peu sur le nez.
Des interventions plus complexes sur le nez, nécessitant des greffes osseuses ou des actes importants sur la cloison, requièrent parfois une hospitalisation et une convalescence plus longue.
Cette chirurgie est peu douloureuse, sauf si, en raison d’une déviation de la cloison, il est nécessaire de mettre, à la fin de l’intervention, des tampons dans le nez. Ceux-ci gênent la respiration et leur enlèvement, après 2-3 jours fait souvent mal. Mais cette douleur ne dure que quelques instants ! Dans tous les autres cas, il y a plus inconfort que douleur.

-Haut de page-

La Chirurgie des Oreilles...

Les oreilles, qu’on ne remarque pas habituellement, peuvent parfois prendre une place trop importante dans un visage.
C’est un problème classique qui est dû à un excès de grandeur ou une absence de pli dans le cartilage.
Une intervention correctrice peut-être proposée, par une incision à la face postérieure de l’oreille, pour réaliser un nouveau pli dans le cartilage ou enlever la partie excédentaire de ce cartilage.
A l’âge adulte, cette intervention peut-être réalisée sous anesthésie locale. Dans l’enfance et l’adolescence, il est préférable de faire appel à un anesthésiste.
La douleur associée à cette intervention dépend du type de travail sur le cartilage. Dans une bonne moitié des cas, cette opération est peu douloureuse. Dans une autre moitié, le travail sur le cartilage est plus important et une sensibilité douloureuse peut être présente pendant quelques jours. Des antidouleurs aident à bien surmonter cette phase.
Un pansement autour de la tête doit être porté jour et nuit pendant 15 jours puis un serre tête pendant une dizaine de nuit pour éviter que l’oreille ne se plie sur l’oreiller.

-Haut de page-

La Lipoaspiration...

L’excès généralisé de poids et de graisse n’est pas traitable par la Chirurgie Esthétique. Il est nécessaire dans ces cas d’envisager une perte de poids, souvent avec l’aide d’un spécialiste en Diététique.
Par contre, les excès de volume localisés peuvent être améliorés par la chirurgie de lipoaspiration.

Des dépôts au niveau de la culotte de cheval, des poignées d’amour, de la face interne des cuisses et des genoux, du ventre ou du menton, peuvent faire l’objet d’une correction par lipoaspiration.
La technique consiste, par une petite incision d’un cm, à introduire une aiguille de petit diamètre dans la zone trop volumineuse et à aspirer régulièrement, en éventail, l’excédent graisseux. Après l’intervention, l’épaisseur de la graisse est diminuée et il faut compter sur l’élasticité de la peau pour que la peau se redrape et se remette sous tension avec régularité sur la zone aspirée. Si ce n’est pas le cas, si l’élasticité n’est pas assez bonne, la peau risque de retomber en vague sur la région diminuée et former des irrégularités.
Un beau résultat ne sera donc possible qu’à la condition qu’un certains nombres de critères soient réunis, comme l’aspect localisé de l’excédent, la qualité de la peau, la stabilité du poids..
Ces interventions se font habituellement avec l’aide d’un anesthésiste et une hospitalisation d’une journée suffit.
La lipoaspiration n’est habituellement pas douloureuse, nécessite une période de repos de quelques jours seulement. Le port d’une gaine compressive est préconisé pendant 3 à 6 semaines.

-Haut de page-

Les Abdominoplasties...

Au niveau du ventre, il peut exister un simple surplus de graisse. Dans ce cas, une lipoaspiration, si l’élasticité de la peau est bonne, peut améliorer le problème (voir lipoaspiration).
Cependant, souvent, il existe non seulement un excès de graisse mais également une excédent de peau qui forme un repli. Ce problème ne sera pas réglé par une lipoaspiration.
Dans les cas où l’excédent est modéré, l’enlèvement de ce repli de peau et de graisse, par une incision horizontale de type césarienne, située au dessus de la région pubienne, permet de retendre la peau du ventre et de diminuer ou faire disparaître le pli disgracieux. Cette intervention, parfois appelée « miniabdominoplastie » nécessite la présence d’un anesthésiste et se fait en Hôpital de jour,.
L’intervention est peu douloureuse. Néanmoins, en raison de la cicatrice, plus ou moins longue en fonction de la quantité de peau à enlever, une limitation de l’activité physique et des efforts importants doit être assurée pendant 10 à 15 jours.
Dans les autres cas où l’excédent et le repli sont importants, pour obtenir un résultat plus favorable, tout le volume de peau et de graisse entre le nombril et le pubis peut parfois être enlevé. Il s’agit de l’opération dite « du tablier graisseux ». Celle-ci nécessite un geste opératoire plus important, justifiant une hospitalisation de quelques jours et une incapacité de travail d’un mois.
Ces deux interventions, malgré l’importance des tissus enlevés, sont le plus souvent associée à une gêne et un inconfort plutôt qu’à des douleurs.

-Haut de page-

Les injections de produits de comblement...

Au niveau du visage principalement, les contractions musculaires, la perte d’élasticité de la peau et le relâchement des tissus, entraînent régulièrement l’apparition de ridules, de rides ou de plis.
Certaines régions de la face, comme les lèvres ou les pommettes, peuvent être naturellement peu marquées ou s’affiner et se creuser avec le temps.
Une possibilité d’améliorer ces problèmes consiste à remplir ces rides et ces creux.

Plusieurs types de produits de remplissage ou de comblement existent. Ils diffèrent entre eux par leur origine et leur durée d’efficacité. Ils peuvent être d’origine animale ou être des produits de synthèse pure. Ils peuvent se résorber avec un délai plus ou moins long ou être définitifs.
Actuellement, il existe un certain courant qui favorise l’utilisation de produits de comblement d’origine synthétique et non définitifs, afin d’éviter des problèmes éventuels d’allergie et des difficultés en cas de nécessité d’enlever le produit de comblement.
Parmi ces produits, l’Acide Hyaluronique, commercialisé sous plusieurs marques différentes, est devenu un standard de référence.
Les injections sous la peau se font avec ou sans anesthésie locale. Elles peuvent entraîner une rougeur locale pendant quelques heures. Habituellement, les activités normales peuvent être reprises dès le lendemain.
Pour les lèvres cependant, un gonflement est habituellement noté pendant plusieurs jours et parfois des ecchymoses apparaissent. Un long Week-end est parfois nécessaire avant que cet œdème soit moins visible.
Ces produits étant résorbables, il est nécessaire de renouveler à intervalles réguliers les injections (de 3 mois à 1 an).

-Haut de page-

Le BoTox...

Les Plis, comme la ride du Lion entre les sourcils, sont souvent causée par la contraction des muscles situés en dessous.
Si l’utilisation des produits de remplissage et de comblement (voir plus haut) est un moyen de correction,
une autre possibilité consiste à paralyser les muscles dont la contraction crée le pli. Une paralysie des muscles sourciliers , par exemple, entraîne un diminution ou une disparition de cette ride du Lion.
Le Botox est une toxine diluée qui paralyse localement les muscles injectés. En grande quantité, il cause une maladie, le Botulisme, mais ceci n’est pas possible avec le dosage utilisé en Esthétique.
L’effet paralysant est réversible et temporaire. Il dure au début 3 mois. Il est donc nécessaire de procéder à des injections régulières, cependant de plus en plus espacées.
Les complications réelles sont rares. Il s’utilise principalement pour la ride du Lion, les rides frontales et de la patte d’oie. D’autres régions peuvent parfois aussi donner de bons résultats.

-Haut de page-

Les Peelings...

Si la peau et les tissus profond peuvent être retendus par la Chirurgie, les petits plis, la texture et la qualité de la peau ne sont pas pour autant modifiés.
Une possibilité d’amélioration de l’aspect de la peau existe cependant et consiste, en réalisant une brûlure plus ou moins profonde, maîtrisée, de la peau, à faire peler la surface cutanée et faire apparaître une nouvelle peau, de meilleure qualité et plus élastique.
Le peeling est réalisé sur le peaux ridées, soit sur tout le visage, mais aussi sur certaines zones seulement, comme les lèvres ou les paupières.
Il existe des peelings de profondeur variable, avec un effet variable également. On utilise les acides de fruit, l’Acide trichloracétique (TCA) ou le phénol.
Les peelings superficiels peuvent être réalisés à domicile mais les peelings profonds sont des gestes médicaux. Ils peuvent être réalisés sous anesthésie locale pour des petites zones mais avec l’aide d’un anesthésiste pour les peelings profonds de toute le face.
Il s’agit d’un geste peu douloureux mais un gonflement et une rougeur cutanée sont présent pour les peelings profonds assez longtemps. Il est recommandé de limiter l’exposition au soleil pendant plusieurs semaines.

-Haut de page-